Vendredi 27 avril 2012 5 27 /04 /Avr /2012 22:35

Agés de 50 ans ou plus, salariés ou retraités, certains votent Sarkozy. OK

Ces électeurs de droite sont en très grande majorité des démocrates, nul n'en doute, nous en connnaissons tous, certains sont mes amis et je ne les comprends plus.

Dans toutes les conversations ils prétendent que les socialistes vont encore ruiner la France, ils invoquent en boucle les 35h, l'assistanat, les impôts, le coût du travail.

De deux choses l'une : soit ils sont ingrats, soit ils sont hypocrites.

La plupart d'entre eux sont salariés ou retraités. Seule une minorité est "rentière".

Salariés, ou retraités, disons depuis les années 80, ils sont à un moment ou à un autre :

  • Trouvé sans trop galérer leur premier emploi,
  • Bénéficié largement d'une cinquième semaine de congés payés,
  • Profité de week-end allongés ou de ponts grâce aux 35 heures,
  • Pointé occasionnellement à l'ANPE ou à pôle-emploi sans refuser leur indemnisation Assedic,
  • Eté pris en charge par l'hôpital, ou ont vu un de leurs ainés l'être,
  • Pu vivre de leur salaire ou retraite à peu près correctement,
  • Eté scolarisés dans le public, et y ont scolarisé leurs enfants (jusqu'à un certain point..),
  • Etc.

 

Aujourd'hui en soutenant Sarkozy et en fustigeant boucle les 35h, l'assistanat, les impôts et le coût du travail, soit en toute candeur ils crachent dans la soupe et sont tout simplement ingrats envers un système social dont ils ont largement profité, soit c'est "autre chose".

Première hypothèse, cette "autre chose", c'est une peur égoïste d'un accroissement de l'impôt. Ils craignent que leur ISF ou leur IRPP augmente, ils n'en ont pas envie. Ils se recroquevillent derrière leur patrimoine tout en espérant qu'il restera suffisamment de travailleurs pour cotiser à la sécu et à leur retraite. C'est peu glorieux, c'est petitement hypocrite, mais ma foi ce n'est pas si méchant que ça. Et ils resteront les amis et nous continuerons à boire des coups ensemble.

Deuxième hypothèse, cette "autre chose", c'est une peur primale de l'autre, de l'étranger, de l'immigré, peur entretenue par le discours simpliste et lancinant que nous tient le FN depuis des années, et auquel le sortant donne un si triste écho depuis dimanche dernier. Là, accréditer directement ou indirectement ces discours, ça devient nettement plus vilain, surtout lorsque cette xénophobie nous est servie enrobée du discours droitier "libéral" évoqué plus haut. Et là je vais me mettre à poser des questions et à m'interroger.

Jusqu'au Dimanche 6 mai, par son discours racoleur envers les électeurs du Front National, Sarkozy va ni plus ni moins accréditer, légitimer cette deuxième hypothèse, permettre l'amalgame "de toutes les droites", banaliser l'inqualifiable et en ouvrir l'antichambre.

 Encourageons nos amis du centre et de la droite démocratique à refuser cette situation et voter Hollande, ils ne le regretteront pas !

Dimanche 6 mai, seule une très large victoire de François Hollande peut contrecarrer cette dérive, mettre en minorité ces discours indignes, marquer le ressaisissement de la France Terre d'Asile et Pays des Droits de l'Homme, envoyer un signal fort du refus collectif des Français de laisser s'installer durablement ces inclinations racistes et xénophobes.

Alors oui, ce refus-là, ce signal-là, ce changement-là, c'est aussi maintenant, c'est le 6 mai !

Par Vincent Guibert - Publié dans : 2012 Présidentielles
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recommander

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés